La fête du Ngondo

 

Le Ngondo est une fête traditionnelle et rituelle des peuples côtiers camerounais. Elle réunit les peuples sawa de la région du Littoral (Douala) pendant la première semaine du mois de décembre.

C’est une très grande fête, belle et spectaculaire, qui marque ceux qui en sont témoins.

Malobè Etamè originaire de Pongo est à l’origine de ce festival. En effet, c’était un homme qui semait la terreur pendant les jours du marché. Il saccageait tout ce qu’il voyait.  Les gens criaient « Malobè est (là) au marché ! (sous-entendu : « Que chacun se tienne sur ses gardes ! » « Sauve qui peut ! »).

Cette histoire arriva auprès des chefs Douala. Pour résoudre cette situation, les chefs des 4 clans Douala se sont réunis. C’est donc cette assemblée du peuple qu’on appelle depuis ce jour le Ngondo. Le Ngondo veut également dire en langue Douala qu’il désigne le cordon ombilical.

De cette image, les Douala décidaient dorénavant que l’idée du lien devant les unir était bonne. Ainsi le Ngondo est devenu le symbole de leur unité, la concrétisation d’un front uni appelé à défendre l’honneur du peuple, aussi bien à l’intérieur qu’à l’étranger.

Déroulement de la fête

Celle-ci est animée par les hauts dirigeants des différents cantons de la Ville de Douala et sa Métropole.Les Initiés pratiquent le Culte des ancêtres en communiant avec les forces ou esprits de l’eau protecteur du fleuve Wouri.

Animations

Son animation culturelle est faite par la course de pirogues, la lutte traditionnelle ainsi que les différents concours tels que : le concours de cuisine, du meilleur danseur et celui de Miss Ngondo.

L’ambiance très attractive et passionnelle attire des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants habillés de tenue traditionnelle dont chapeau, chemise et pagne pour les hommes et grande robe colorée appelés Kabas pour les femmes.

Les festivités s’étendent sur trois semaines.la journée qui marque la fin des activités est couronnée par la course des pirogues et l’immersion du vase sacrée par un véritable initié.

Pour en savoir plus, contactez-moi.

You may also like